Comment imperméabiliser la pierre naturelle ?

L’imperméabilisation d’une pierre naturelle est un processus de construction complexe et d’une importance vitale. Pour se sentir à l’aise, il faut d’abord atteindre une étanchéité optimale à l’intérieur d’une maison. Si vous avez une maison dans laquelle l’humidité pénètre, il ne sera pas ou peu utile d’y intégrer des systèmes de chauffage ou de climatisation. Vous devez tout d’abord empêcher l’eau de pénétrer dans la maison et ensuite intégrer les installations complémentaires que vous jugez appropriées, normalement en fonction du climat et de l’utilisation de chaque maison.

La filtration de l’eau

Il existe de nombreuses façons d’imperméabiliser la pierre naturelle. Les possibilités dépendront, dans une large mesure de son état de conservation. Il suffit juste d’utiliser les bons produits sur ceraroc.com

Façade en pierre

L’un des cas les plus fréquents que l’on rencontre habituellement est une imperméabilisation déficiente des façades en pierre. Les façades en pierre ont généralement une surface avec de nombreux recoins et pores. Ce qui implique l’existence de multiples chemins susceptibles d’être une voie d’entrée pour l’humidité. Les façades en pierre naturelle en sont un bon exemple. Plus l’irrégularité de la surface est grande, plus l’étanchéité sera complexe. A leur tour, les joints entre les pièces auront des largeurs variables et, parfois même, une typologie constructive différente. Normalement, ces joints ont été résolus par collage avec du mortier non flexible, de sorte qu’ils présentent des fissures et des fentes au fil du temps : plus de voies d’entrée pour l’humidité.

Maintenance

Une pierre naturelle nécessite des soins permanents et un examen de l’évolution de son état, et cette mesure préventive est une action menée par des entreprises rarement. Dans la pratique, beaucoup ont tendance à oublier l’entretien jusqu’au jour où le problème survient. Ce qui, à long terme, signifie un coût de réparation plus élevé que celui d’un entretien correct.

Réparation

La procédure idéale consistera à ouvrir tous les joints pour assurer une étanchéité adéquate au moyen d’un matériau flexible, capable de résister aux mouvements des pièces en réponse à la dilatation et à la contraction. De cette manière, vous pourrez appliquer une étanchéité continue et uniforme sur toute la surface de la façade, sans risque de fissuration ultérieure.

Jointoiement des façades

Conformément au précédent postulat, vous devez tenir compte du type de matériau à imperméabiliser : si, au lieu de la pierre naturelle et irrégulière, la façade est en pierre sciée, les joints seront mieux définis et le coût des travaux sera moindre, car la main-d’œuvre nécessaire pour ouvrir les joints sera également moindre. De même, s’il s’agit d’une pierre polie, la seule surface sensible à l’eau sera les joints, car la surface polie est dépourvue de pores qui permettent à l’humidité de pénétrer.

Une fois la surface préparée, vous pouvez appliquer l’imperméabilisation. Il existe de nombreuses marques et fabricants de matériaux d’étanchéité pour les façades. L’imperméabilisation doit être transparente, pour renforcer l’attrait de la pierre, et idéalement elle doit avoir une série de propriétés complémentaires pour favoriser une durabilité durable : résistante aux rayons UVA, respirante pour éviter la condensation intérieure, élastique pour minimiser le risque de fissures… et évidemment imperméable !